Choisir le homestudio


Qu'il soit un choix artistique ou une contrainte financière, le homestudio ne se résume pas à la carte son branchée sur Garage Band : exploration de l'enregistrement maison qui se démocratise !

#enregistrer #studio #diy #lofi #mao


 

LE NUMéRIQUE AU CENTRE


ORDINATEUR, LOGICIEL ET CARTE SON

Le homestudio est la plupart du temps placé sous le signe du numérique, avec l'unité DAW = ordinateur + interface audio (carte son) + logiciel de M.A.O (musique assistée par ordinateur), le tout couplé à un système d'écoute.
Cette base DAW (digital audio workstation, ou Station audionumérique en français) peut se suffire à elle même pour produire, arranger et mixer de la musique.
Il est courant cependant d'y adjoindre des instruments, effets et microphones afin d'enregistrer des sources audio externes.

Ordinateur
Ironie de l'accessibilité d'un homestudio « pour tous » : l'ordinateur est certes un investissement conséquent, mais central à l'installation d'un studio maison, et infiniment plus économique qu'un équipement « tout hardware ».
Évidemment la puissance du processeur, la mémoire RAM, le stockage disponible et la vitesse d'accès aux données (privilégier un disque dur SSD) sont les points névralgique qui orienteront votre choix. Sans compter la présence requise d'une prise adéquate pour y connecter une carte son compatible (d'un point de vue matériel et logiciel) !

Logiciel spécialisé de MAO
Du plus simple au plus complexe, du plus cher au gratuit, du dédié au mixage à ceux voués à la production électro, les logiciels de MAO (musique assistée par ordinateur) sont nombreux et spécifiques à chaque besoin, compétences et personnalités. Parmi les plus courants : les professionnels Ableton, Logic, ProTools, ou les accessibles Garage Band, Audacity ou les spécialisés Fruity Loops, Reaper, Reason...
Une seule solution : observer, tester, suivre les tutoriels et choisir celui qui correspond le mieux au projet.

Interfaces audio : cartes son
Boitiers connectés généralement en USB à l'ordinateur et associés au logiciel spécialisé, les cartes sons sont pourvues de convertisseurs analogique-numérique afin d'enregistrer et de reproduire les signaux audio soumis à ou émis par l'ordinateur via le logiciel de M.A.O. L'interface comporte ainsi un nombre variables d'entrées et de sorties audio (jack, XLR).
Une carte son est souvent équipée de systèmes de synchronisation (notamment de prises MIDI) afin de caler le tempo d'enregistrement de synthétiseurs ou séquenceurs externes compatibles avec la session contrôlée sur ordinateur.
Dans le choix d'une interface audio, il faudra regarder la qualité des convertisseurs et le nombre d'entrées/sorties simultanées proposées (sachant que la puissance de l'ordinateur limitera également la multiplicité des signaux simultanés).




MICROS ET ENREGISTREMENT



La légende chatonne que Sufjan Stevens aurait enregistré l'ensemble de son album Chicago lui même, à l'aide d'un seul type de micro : le basique et mythique Shure SM58. Avec sa (purement ethétique et pratique) le SM57, ce microphone dynamique st d'une polyvalence remarquable, exploitée dans toutes les circonstances par professionnels et amateurs pour le chant ou l'ampli guitare par exemple.
Micros statiques
Un microphone statique aura tendance à définir le son de manière très transparente. Ils sont plus sensibles et subtiles, mais nécessite d'être alimentés par l'alimentation fantôme envoyée depuis le préamplificateur (qui est aussi inclut à la table de mixage).
Il permet d’obtenir facilement un son rond et chaleureux, avec une précision dans les fréquences qui est très intéressante. Mais il est plus souvent utilisé en studio du fait de son coût et de sa sensibilité. En live ils seront plutôt utilisés pour capter une restranscription stéréophonique de l'ambiance générale, ou de la batterie (« overhead »).

Micros dynamiques
m-Les microphones dynamiques ne nécessitent pas d’alimentation fantôme et sont plus robuste. On les utilise beaucoup sur scène pour capter la voix, les amplis guitares ou les éléments de batterie. Parmi eux le mythique SM 58/57 de Shure, dont la polyvalence et le rapport qualité prix n'est pas égalé.

Les micros piezo
Les microphones piézoélectriques ou « de contact » ont une bande passante réduite (ils ne restituent pas fidèlement certains sons) et sont dédiées à des utilisation spécifiques : ils se collent à un instrument ou un objet pour réagir à se vibrations (et non pas les vibrations de l'air commun micro classique).

Un microphone se branche avec le système de connectique XLR

· Dossier : Prise de son d'une batterie (Thomann)


EFFETS PLUGIN OU HARDWARE



(bientôt disponible)


CâBLES ET CONNECTIQUES



Il existe deux grandes familles de câbles : les liaison asymétriques (qui n'ont que deux fil à l’intérieur et donc transmettent du mono quoiqu'il arrive), et les liaisons symétriques (ou TRS, avec trois points de connections, ce qui permet d'annuler les interférences pour les grandes distances).
Les câbles symétriques sont souvent amalgamés avec l'utilisation de la stéréo, mais ce type de connectiques est avant tout utilisée pour la qualité de son signal (et donc en mono, comme pour le XLR par exemple).

Une prise de câble peut être « mâle » ou « femelle », désignant ainsi si la connectique rentre ou reçoit une autre (du sexe opposé ^^).

Jack
Bien connu des musiciens, le « gros » jack est la version pros du mini-jack que l'on retrouve sur nos baladeurs MP3 et casques audio amateurs. Il est principalement asymétrique, et on peut l'utiliser pour les branchements d'instruments.

XLR
Câble symétrique professionnel, cette connectique est associée aux branchements de microphones avant tout, reliés aux tables de mixage et au petites enceintes actives d'écoutes personnelles ou semi-pros.

Speakon
La référence moderne des systèmes d'enceintes et retours professionnels, le Speakon a l'avantage d'offrir un très bon verrouillage.

RCA
Souvent en paire stéréo rouge et noire (ou blanche), le RCA est hérité de la platine vinyle et donc s'adresse avant tout aux DJs qui devront adapter cette connectique en jack ou XLR pour se brancher à un système de sonorisation.


MONITORING ET ACOUTIQUE


ISOLATION PHONIQUE ET SYSTèME D'éCOUTE

S'isoler du monde pour enregistrer chez soi n'est pas évident : privilégier des machines en homestudio est plus agréable que d’enregistrer un set de batterie frappée fort ! Et toutes les boîtes à œufs du monde n'y changeront rien ! L'important c'est biensûr d'éviter les parasites mais aussi de mesurer son impact sur l’environnement immédiat : voisins inclus !
Enregistré de nuit dans un petit appartement, Nils Frahm a imaginé des des subterfuges pour assourdir le son de son piano acoustique et enregistrer des sons de très faibles volumes pour ne pas faire hurler ses voisin.e.s. De cette contrainte est né le magnifique album concept « Felt ».


Traitement acoustique

— Avant de s'imaginer enregistrer à la maison, (ou n'importe où d'ailleurs) il faut s'assurer d'éliminer les bruits parasites : téléphones et autres sonneries, éclairage halogène ou néon qui génèrent des parasites, grincements de fauteuils ou de parquets, câblages audio de mauvaise qualité (ou défectueux), climatisation et aération diverses, frigo qui se déclenche, canalisations et chaudières... sans oublier le passage de camions dans la rue voisine et le béb qui hurle au numéro d'à côté !

— A moins que l'on ne capitalise sur la reverb naturelle de sa salle de bain, enregistrer voix et instruments dans un environnement mat est préférable : on capte ainsi une source la plus neutre et pure possible, quitte à lui adjoindre des effets par la suite. L'utilisation de lourds draps ou d'éléments d'isolation permettent de tendre vers ce résultat. Des surfaces non lisses et une géométrie asymétrique y participent aussi !

Enceintes monitoring
S'il est normal de passer à la moulinette de tous les hauts-parleur disponibles son dernier mix, posséder une paire de monitor de confiance s'avère indispensable ! C'est un investissement conséquent mais nécessaire pour éviter de mauvaises surprises ultérieures. Une enceinte active et de proximité choisi avec une réponse en fréquences la plus neutre possible (fuir les basses flattées ou les aigus criards) permettra un rendu fidèle et une écoute propre pour la base saine d'un mixage.

Ce qu'il faut prendre en compte :
la réponse en fréquences (neutre) et la bande passante (large)
— active ou passive
— de proximité ou non
— connectiques et fonctions

Casque de studio
Mixer exclusivement au casque n'est pas recommandé (nos deux tympans entendent naturellement les deux canaux stéréo alors qu'un casque va les isoler un pour chaque oreille). Néanmoins c'est une solution de travail qui a de nombreux avantages (ne gêner personne, s'isoler des bruits extérieurs, facile à transporter).

Ce qu'il faut prendre en compte :
la réponse en fréquences (neutre) et la bande passante (large)
le confort et type de casque.: ouvert, semi ouvert, fermé.
l'impédance : un casque studio pourra avoir une grande impédance car il est destiné à des sources qui sont préamplifées et dédiées à produire de la puissance. Pour l'adapter à un baladeur MP3 portable, préférer une impédance modérée d'une soixantaine d'Ohms maximum.
la durabilité : câble et coussinets remplaçables facilement en cas d'usure

· Lien : Isoler son homestudio (Audiofanzine)
· Dossier : Guide du monitoring (Thomann)
· Lien : La sélection de casques audio de l'ARA




S'éQUIPER PAS CHER OU D'OCCASION


RAPPORT QUALITé PRIX

Quand on parle homestudio on se positionne d'emblée sur l'amateur éclairé ou le pro du do it yourself : que ça soit par choix ou par contraintes, c'est souvent le maigre budget disponible qui est au centre de la problématique. Comment s'équiper au mieux à moindre prix et selon des exigences qui peuvent varier pour chaque projet.


 


?! Une erreur,  
un oubli, 
une question   

contactez-nous